Sortie du 14 avril 2013 à Faches-Thumesnil

Club de randonnées des Chamois

Thème de cette randonnée :
Campagne et jardins publics dont un avec 600 têtes de catiches à Faches-Thumesnil, dans la banlieue de Lille.

Rendez-vous :dimanche 14 avril 2013 à 14h15 pour un départ impératif à 14h30, d’un petit étang entouré d’arbres au milieu de 250 hectares de culture (que l’on appelle les Périseaux) espace sauvegardé pour le grand bonheur des marcheurs.

Pour s’y rendre de Lille, prendre la rue du Faubourg d’Arras à partir de la Porte d’Arras, aller jusqu’à Wattignies (toute la route est limitée à 50 km/h). On passe devant Cora sur la gauche, puis devant l’Hôtel de Ville de Wattignies sur la droite. Continuer jusqu’au feu rouge suivant, tourner à gauche rue de Reims, (direction entrée A1, Faches 2 km, Lesquin 4,5 km), puis tout droit, on passe sous un pont de chemin de fer, on se trouve alors dans la plaine. Un kilomètre plus loin, on voit sur la droite une maison avec des arbres. Tourner à droite juste après la maison, le parking se situe 10 mètres plus loin à gauche, devant l’étang !

De bonnes chaussures (la plus grande partie du parcours sera sur terre encailloutée) et des vêtements chauds ou légers ou imperméables (c’est selon) sont nécessaires.

L’herbe du jardin public possédant les 600 têtes de catiches est broutée par des poneys et des moutons et chaque tête de catiche est protégée par des pommiers, groseillers ou épineux. Une partie du sous-sol encore accessible sert à la culture de la barbe de capucin (sorte d’endive un peu plus rustique) !

Découvrez les catiches sur le site de la ville de Faches-Thumesnil, rubrique "Patrimoine"

Quelques photos, prises malheureusement un jour sans soleil, pour vous mettre en appétit
Les photos du jardin possédant 600 têtes de catiches, protégées par des épineux ou des pommiers

Le coin du chimiste :
Les catiches sont des trous en forme de bouteille de 10 à 12 m de profondeur, (l’épaisseur de la couche de craie est au maximum de 15 m) creusés surtout au XIXe siècle pour tirer le calcaire pour en faire de la chaux, puis du ciment). La chaux servait à "chauler" les murs en particulier en torchis ; le lait de chaux réagit sur le gaz carbonique présent dans l’air pour redonner du calcaire (carbonate de calcium) qui assainit l’atmosphère des maisons car l’humidité de l’intérieur peut sortir, par contre l’eau de pluie ne traverse pas cette couche de carbonate de calcium. Les coquilles d’oeufs, aussi faits en calcaire, laissent respirer les poussins qui grossissent à l’intérieur de l’oeuf mais ne sont pas noyés s’il pleut, puisque le calcaire ne se laisse pas traverser par l’eau de l’extérieur vers l’intérieur.

Contacts :
Béatrice et Bernard Belsot
Tel fixe 0320529241
Tel port 0699453670


Séjours d'été

Promenades, randonnées, fleurs, animaux et fraîcheur!

Séjours d'hiver

Neige, raquettes et ski dans un cadre majestueux !